Lutte contre la Covid-19 en milieu de travail: L’Uita-Bénin sensibilise les Chs sur leurs rôles et responsabilités

Le Coordonnateur Uita/Bénin, Guillaume Tossa lançant les travaux

« Rôle et responsabilités des Chs ou Csst dans le contexte de la crise sanitaire mondiale du Coronavirus ». Tel est le thème de l’atelier national de formation syndicale organisé ce jeudi 16 juillet 2020 au Codiam de Cotonou par le Comité national des syndicats du Bénin affiliés à l’Uita ( Conasyb/Uita au profit des militants membres des Comités d’hygiène et de sécurité ( Chs) ou Comités de sécurité et de santé au travail ( Csst) de leurs unités de production. Le formateur sollicité pour l’occasion est M. Adrien Massessi, Administrateur de travail à la retraite et ancien directeur des normes de travail.

Ghislain Gbènakpon

« Les conditions de travail et la sécurité et santé au travail ne seront une réalité qui comble les attentes des travailleurs que lorsque chaque institution professionnelle ainsi que les principaux acteurs de la création de la richesse en milieu de travail auront la parfaite maîtrise aussi bien de leur rôle que de leur responsabilités et les assumeront pleinement ». C’est en ces termes que le Coordonnateur de l’Uita-Bénin, M. Guillaume Tossa a mis en relief l’une des principales raisons pour lesquelles cet atelier a eu, entre autres, pour cibles les membres des Chs ou Csst. Et cela ne manque pas de pertinence, surtout que, fait-il observer, la présente crise sanitaire liée au coronavirus rend obligatoire en milieu de travail, des relations de type nouveau fondées sur le dialogue et les négociations collectives pour préserver la vie des travailleurs et sauvegarder leurs intérêts notamment les acquis sociaux. A la faveur d’une interview à la presse en marge des travaux, le formateur a soutenu que dans tout milieu de travail, l’homme est exposé à des risques professionnels qui sont parfois liés à la machine, aux outils ou à la matière première, à l’environnement de travail, tels que le bruit et la poussière. « Et face à ces risques, le législateur a institué le comité d’hygiène et de sécurité qui est un organe par excellence de dialogue social en matière de prévention des risques professionnels. Cet organe a pour mission de veiller à ce que les mesures de prévention soient prises au sein de l’entreprise en identifiant déjà les risques professionnels auxquels les travailleurs sont exposés et en veillant à ce que par rapport à ces risques identifiés, on prenne les mesures adéquates pour prévenir la survenance des accidents ou des maladies qui y sont liées », a déclaré M. Adrien Massessi. Il a présenté deux communications lors de cet atelier de formation. La première a abordé le rôle, l’importance et l’impact des Chs ou Csst sur le quotidien des travailleurs. Et leurs responsabilités dans ce contexte de la Covid-19 a fait l’objet de la deuxième présentation. « Les Chs sont déterminants pour la survie de l’entreprise parce que la prévention de ces risques évite à l’employeur de supporter des charges liées à des travailleurs accidentés ou malades ; parce que lorsque vous perdez un travailleur formé à grand frais, ça arrière le développement de l’entreprise. C’est dire que lorsque les mesures de prévention sont prises et respectées, ça renforce la productivité de l’entreprise », a soutenu M. Adrien Massessi. Selon le Coordonnateur Guillaume Tossa, l’Uita voudrait, à travers cet atelier, que tous les travailleurs des secteurs qu’elle couvre prennent une fois encore et si besoin en était, la mesure de son profond attachement aux conditions de travail notamment la sécurité et santé au travail.

Une initiative appréciée à sa juste valeur

Il faut dire que sollicités par la rédaction, des bénéficiaires de cette formation ont exprimé leur totale satisfaction et salué à sa juste valeur, l’initiative de l’Uita. Leurs interventions ci-après.

Mme Perpétue Salé, membre Chs, Novotel Cotonou : « Nous assistons à un atelier lié à la vie de l’employé au sein de son entreprise et surtout de sa sécurité au travail. Je pense que c’est une bonne initiative par ces temps où la maladie pandémique sévit ; je veux dire la Covid-19. Cela va nous permettre encore plus lorsque nous retournerons dans nos entreprises, de réexpliquer et de réitérer à nos collaborateurs, les gestes barrières à respecter pour éviter cette maladie. Au travailleurs et aux employeurs parce que parmi ces derniers il y en a qui n’ont pas encore compris, je les exhorte à tout faire pour que ces comités soient mis en place parce que ça aide non seulement l’entreprise à évoluer étant donné que le Chs contribue à la bonne santé des travailleurs et au bon déroulement du travail dans leurs sociétés ».

Richard Kotchoni, Chs Sotibé : « C’est une formation qui est la bienvenue puisque ça nous permet de savoir les conduites à tenir par rapport à la pandémie qui sévit actuellement. Au cours de cette formation, on nous a rappelé les gestes barrières, le rôle qui est le nôtre, nous membres des Chs des entreprises, les conditions dans lesquelles le travail doit être fait. Je crois que globalement, cette initiative est la bienvenue. Nous sommes désormais mieux aguerris à jouer notre rôle de Chs. Et nous pensons qu’une fois de retour dans nos unités respectives faire une séance de sensibilisation au profit des camarades et les amener à respecter les gestes barrières pour éviter cette pandémie.

Hodonou Houndonougbo, maître formateur en santé, sécurité au travail et membre Chs Onab : « L’initiative du Conasyb/Uita est louable à cause surtout de la crise mondiale dans un contexte de coronavirus. Cela interpelle tout le monde à une sensibilisation pour montrer aux gens, l’importance du Chs au travail. De ce point de vue, l’atelier organisé par l’Uita est venu à point nommé pour sensibiliser le personnel à quelque niveau où il se trouve pour d’abord respecter les gestes barrières, adopter un comportement quotidien responsable parce que pour beaucoup, la maladie n’existe pas. Alors que c’est archi faux. Même s’ils auraient raison, il vaut mieux prévenir que guérir. Et l’Uita est en train de prévenir les travailleurs pour qu’ils ne soient pas victimes de ce mal du siècle ».

Le formateur Adrien Massessi en pleine intervention

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s